180 cross
180 cross

Recherche

17 search
180 cross

La Slow Cosmétique, ou comment consommer de manière naturelle !

Qu’est-ce que la Slow Cosmétique ? Ce phénomène a été inventé par Julien Kaibeck il y a neuf ans maintenant. En vogue, il s’agit d’un mouvement qui engage un mode de consommation naturel de la cosmétique. On vous dit tout sur la tendance Slow Cosmétique. 

Comment est née la Slow Cosmétique ?

« L’impact écologique et psychologique de la cosmétique actuelle est très lourd pour la planète, pour notre portefeuille et pour notre état d’esprit. Face à ce constat, certains se disent qu’une autre cosmétique est possible.» Ce sont les mots de Julien Kaibeck, l’animateur radio et blogueur biocosmétique belge, qui fondait en 2013, la Slow Cosmétique.

Le mouvement est né à partir de son livre “Adoptez la Slow Cosmétique”, écrit afin de dénoncer les abus de la cosmétique conventionnelle, faite à base d’ingrédients synthétiques ou d’origine animale. La cause a rassemblé une grande communauté et l’association militante internationale de la Slow Cosmétique est créée pour une cosmétique plus saine.

 

En quoi consiste la Slow Cosmétique ?

slow cosmétique superbon


Un mode de consommation écologique d’une beauté à base d’ingrédients bio. On peut ainsi se servir d’un même produit pour différents usages. Reposant sur les principes du recyclage, le but est de consommer moins mais mieux avec une sélection de produits de beauté d’origine naturelle pour le respect de la peau. La liste de ces ingrédients doit obligatoirement être figurée au dos de chaque produit.

La cosmétique solide s'inscrit naturellement dans cette tendance.


Que comporte la charte d’engagement d’une beauté écolo ?


La Slow Cosmétique s’engage tout d’abord à respecter l’environnement. Les ingrédients naturels et biologiques les moins transformés doivent être privilégiés dans les formules des produits, contrairement à la cosmétique conventionnelle, elle exclut tout ingrédient synthétique, pétrochimique ou testé sur un animal, ainsi que tout ingrédient pouvant polluer la planète. L’engagement écologique se poursuit de la conception du cosmétique à son utilisation. Le zéro déchet est privilégié.

L’association se doit de respecter une cosmétique saine ce qui signifie qu’elle est réalisée dans le respect de la santé de l’Homme, du végétal et de l’animal : “elle se conçoit dans le respect du vivant et de son cycle de vie sans causer de toxicité à court ou long terme. Elle veille à ne pas perturber les fonctions physiologiques de l’organisme”. Comme vous vous doutez bien, elle exclut tout test fait sur les animaux, ou toute exploitation animale provoquant la souffrance ou la mort.


La Slow Cosmétique souhaite une cosmétique intelligente, ciblant les besoins réels de la peau (nettoyage, hydratation, protection). Elle choisit donc d’utiliser des formules simples à base d’ingrédients issus de ressources biodisponibles, excluant les ingrédients susceptibles d’améliorer la santé de la peau au détriment de la santé du reste du corps ou de l’esprit. Le principe est de consommer moins mais mieux, de manière naturelle.


Le dernier point important de la Slow Cosmétique est de bannir toute publicité mensongère en s’interdisant la technique marketing du "greenwashing", soit l’"éco-blanchiment" d’un produit, la manipulation avec toute forme de retouche photo ou de dissimulation pour but de tromper le consommateur. Les cosmétiques doivent se vendre et s’acheter au juste prix, reflétant leur qualité réelle. L’association pense à l’éthique en ne revendiquant aucune exclusivité d’ingrédients et incite toujours à choisir des alternatives naturelles bénéfiques pour le corps.


L’impact de la Slow Cosmétique


En 2013, un label est créé afin de travailler avec les marques de cosmétique qui évoluent et s’engagent dans le bio. Chaque année la Slow Cosmétique labellise ainsi les fabricants de cosmétique engagés avec plus de 250 marques labellisées dans plus de 10 pays ressourcés en 2020. La mention Slow Cosmétique® est attribuée aux marques de cosmétiques validées par l’association.

Cette mention est indépendante des labels comme “bio” ou “éco”. Il s’agit d’une façon de guider les consommateurs vers des cosmétiques engagés dans une beauté saine et raisonnable qui leur corresponde, à l’image de la Slow Cosmétique.

Pour qu’une marque soit récompensée de ce titre, il faut qu’elle remplisse les quatre critères de la charte avec une cosmétique écologique, saine, raisonnable et intelligente.